Geoparque Unesco

Le Musée Paléntologique de Sobrarbe

Avec la persévérance et la détermination de cette initiative privée appuyée par le Géoparc, ce musée unique en son genre s’est ouvert au public dans la région de Sobrarbe.

Le musée est situé dans le village de Lamata, municipalité d’Abizanda . Son objectif, en plus d’offrir au public non-spécialiste le riche héritage de notre passé, est de poursuivre les travaux de recherche dans le domaine de la paléontologie et l'archéologie, en offrant sa collaboration aux équipes des universités et d’autres institutions scientifiques.

Musée des fossiles de Lamata (Municipalité d’Abizanda).Maison Román. Photo: J. Cardiel.

Comment arriver au musée

Par la route A-138 qui passe par El Grado, Aínsa et Bielsa, et un peu avant d'arriver à Mesón de Ligüerre depuis le sud, il y a une route qui conduit à Lamata vers l’ouest. Le musée se trouve à environ 50 m de la place du village.

Visites

Le musée peut se visiter sur rendez-vous du jour et de l’heure.

  • Enseignant: Jésus Cardiel Lalueza
  • Téléphone: (00 34) 649 683 498
  • Courrier électronique: museolamata@yahoo.es
  • Entrée: 2 €. Tarifs spéciaux pour les groupes

Plus d'informations http://fosilesdesobrarbe.blogspot.com

L’intérieur du Musée des fossiles de Lamata. Photo: J. Cardiel.

Thématique du musée

Presque tous les fossiles exposés dans le musée sont de l'Eocène. A l'Eocène du Biello Sobrarbe il est possible d'observer toute la gradation et d'étudier ce qu'on appelle le delta de Sobrarbe; les marnes grises-bleues marnes existantes entre Mondot et Erípol ou dans les environs du Mesón de Ligüerre et Arcusa représentent le pro-delta, c'est-à-dire, la partie du Delta en permanence submergée et affectée par les processus marins.

Au-dessus de ces marnes il y a des dépôts qui nous informent du front deltaïque et des processus de types de vagues et des marées qui se sont produis là et peuvent s’observer près de Mondot et de La Pardina entre d’autres endroits. Finalement, les strates qui ont été formées dans une plaine deltaïque, dominée par les processus fluviaux, sont visibles dans la marge droite du Susía.

Dans les strates continentales les couleurs rougeâtres sont communes, typiques les paléosols où abondent la bioturbation. Dans ceux-ci il y a une alternance d'argiles brunes-rouges, des grès et des conglomérats, dans des bancs d'épaisseur métrique. Les argiles dominent clairement. C'est ce qu'on appelle la formation Escanilla. Les strates ont une grande variation latérale en épaisseur et en composition, et on peut apprécier facilement les anciens canaux fluviaux. Les argiles répondraient aux dépôts de matériels hors des canaux du aux crues causées par de fortes pluies qui provoquaient d'importantes inondations.

L'Eocène continental est situé dans la zone la plus méridionale: Bárcabo, Hospitaled, Olsón, Lamata, et à l'ouest d’Escanilla. Dans les environs d’Olsón il peut être étudié le mieux. Ici, ce qui surprend le plus, sont les calcaires lacustres et les structures que certaines présentent.

Si quelque chose ressort du delta de Sobrarbe est ses fossiles, dont certains sont uniques et de grand intérêt scientifique.

Mâchoire du crocodile de Lamata. (Photo: Jésus Cardiel).

Les vertébrés

On expose les plus singuliers des fossiles, dont certaines sont uniques: le crocodile de Lamata, le fémur d’Abizanda, des tortues, des dents et des mâchoires de mammifères, etc... Il y a 6 vitrines avec tous ceux-ci.

Les invertébrés et les plantes

Dent de crocodile marin, semblable à Tomistoma. (Photo: J. Cardiel).

Ici on montre la grande diversité d'invertébrés fossiles qui existent. Ils sont disposés en groupes, répartis dans 11 vitrines. Les plantes, puisqu’elles sont moins abondantes, occupent seulement une petite vitrine; ce sont des exemplaires de grand intérêt scientifique.

Fossile d'un oursin de mer (Eoscutum, Lambert & Thiery, 1914), en forme discoïdale et profil sous-conique. Il vivait dans des zones côtières, de sable, d'eau agitée. Photo: J. Cardiel.

Fossile d’un corail colonial en forme de dôme. Exemplaire trouvé dans les roches de l’Eocène de Sobrarbe. Photo: J. Cardiel.

Archéologie

Deux vitrines ont exposé le matériel lithique, céramique et métallique trouvé au Sobrarbe. Il appartient à différentes époques allant du Paléolithique jusqu’à l'Ere Moderne. On y montre l'évolution des outils lithiques et céramiques.

Excavations archéologiques à "Los Yermos del Cementerio". Photo: J. Cardiel.

Avda. Ordesa 79. 22340 Boltaña. Huesca. 974 518 025.