Geoparque Unesco

Le patrimoine minier

Depuis la préhistoire jusqu’à la moitie du vingtième siècle, les trésors du sous-sol des Hautes Vallées de la rivière Cinca ont été convoitées: le fer, l'argent, le plomb et le zinc, et de la Vallée de Chistau: le cobalt, entre autres minéraux d'intérêt économique. Aujourd'hui, il survie très peu des restes des installations, témoins muets qui nous montrent l'existence d'un riche patrimoine minier, sans lequel il est impossible de comprendre l'histoire de ces vallées.

Aujourd’hui, tous les travaux miniers de minéraux métalliques exploités depuis l'ancienneté au Sobrarbe sont inactifs, mais même s’ils n’ont jamais été des gisements très riches, ils sont des exemples didactiques sur la formation géologique des minéraux et sur l'évolution des techniques d’extraction minière.

La plupart de ces minéraux sont concentrés dans des filons, nom donné aux accumulations de minéraux dans des fractures du terrain. Ces dépôts ont été formés par la circulation souterraine d'eau chaude qui transportait les métaux en dissolution à la fin du Paléozoïque et du début du Mésozoïque.

Les éléments métalliques (fer, plomb, cobalt, etc.) des roches sont généralement très dispersés pour que leur exploitation soit rentable. Certains processus géologiques sont nécessaires pour recueillir ces éléments, les transporter et les concentrer en formant des dépôts de minéraux métalliques (sidérite, galène, cobaltine, etc.). Dans les hautes vallées de Sobrarbe, ce processus était surtout la circulation de l’eau souterraine par le réseau de fractures du massif hercinique.

Des installations minières. Station inferieure du câble aérien Luisa à l'entrée de la Vallée de la rivière Barrosa.

À la fin du cycle Hercinique la rupture de Pangée produit un étirement de la croûte terrestre, en facilitant l’emplacement du magma prés des roches paléozoïques qui formaient les racines des montagnes herciniques. L’augmentation de la température qui avait provoqué le métamorphisme, fait que l’eau bouge par le réseau de fractures. L'eau transportait en dissolution les particules métalliques des roches (métamorphiques ou magmatiques) par les fissurés où elles sont restées accumulées quand le fluide s`est refroidit, en formant les dépôts de minéraux métalliques. Les différents minéraux n'ont pas été formés en même temps; l'ordre de la formation dépend des changements dans la composition chimique du fluide.

En plus des minéraux métalliques, il faut remarquer l'utilisation, depuis les temps anciens, des grès turbiditiques éocènes pour l’élaboration des blocs de maçonnerie, comme cela peut se voir dans presque toutes les constructions des villages. C'est une architecture populaire très bien intégrée dans le paysage.

Tuileries près d’Almazorre.

D'autres ressources naturelles ont aussi été utilisées, telles que l'argile (tuileries du sud de la région) ou celles liées aux eaux souterraines: les sources salines (Salinas de Trillo), les eaux thermales (source de Puyarruego) ou les eaux sulfureuses de l'ancienne station thermale d’Arro.

Avda. Ordesa 79. 22340 Boltaña. Huesca. 974 518 025.