Geoparque Unesco

Tectonique pyrénéenne

Mirador de l’anticlinal de Mediano

Structure d’un anticlinal pour comprendre la structure pyrénéenne.

Municipalité: La Fueva

La zone choisie comme endroit d’observation de l'anticlinal de Mediano est dans la zone proche au Château de Samitier (XI siècle) et l'ermitage de San Emeterio et San Celedonio. Ce site se trouve à l'est du village de Samitier et pour y arriver il faut prendre une piste qui sort d’une petite place qui est juste au début du village.

La piste n’est pas recommandée aux voitures, mais elle n’est pas un problème pour les véhicules tout terrain.

Il faut environ 30 minutes pour arriver à pied depuis le village.

Vue de la structure de l'anticlinal de Mediano depuis le Château de Samitier.

Contexte géologique

La structure de l'anticlinal de Mediano (Domo de Clamosa au début) est située à l'extrémité ouest de l'Unité Sur-pyrénéenne Centrale (USC) dans un contexte de rampe complexe, et présente une orientation approximative N-S.

Ces structures ont conditionné fortement la sédimentation dans ce secteur du bassin.

Importance géologique

L’anticlinal de Mediano est une des grandes structures tectoniques de Sobrarbe. En plus de son importance pendant une partie de l'histoire géologique de Sobrarbe et des Pyrénées et de son influence plus ou moins importante dans la sédimentation de certains sédiments du Groupe de Hecho, aujourd’hui l’anticlinal est érodé, ce qui nous permet d'étudier la stratigraphie de son intérieur. Ici on peut trouver des gypses et des argiles du Triasique, des calcaires, des calcarenites et des dolomies du Crétacé, et même des matériaux du Ilerdiense.

Cet endroit d'intérêt géologique nous permet d’observer d’une façon très didactique ce qu’une structure anticlinal représente.

Les roches de la cascade du Sorrosal

Roches sédimentaires d’origine marine pliées lors de l'orogenèse Alpine.

Municipalité: Broto

Les traces du plissement des roches sont très évidentes dans cette photographie de l'affleurement.

Pour accéder à l'affleurement de la cascade il est nécessaire d’arriver à Broto (N-260). Une fois dans le village, prenez le tournant vers le village d’Oto; juste avant de sortir de Broto sur la droite se trouve le début du sentier qui vous conduira au panneau d'interprétation de la cascade et à la montée par celle-ci (accès pour les routes de trekking et aux voies ferratas pour les escaladeurs). Il est facile de garer les véhicules à Broto.

Contexte géologique

Ces roches proviennent de sédiments de zone d'eau profonde (turbidites) du Bassin Eocène Sur-pyrénéen Central (il comprend du lerdiens jusqu'au Bartoniens) et appartiennent au système turbiditique de Broto, délimité par les systèmes Torla et Cotefablo. Ces systèmes avec d'autres font partie du Groupe d’Hecho (Mutti et al., 1972). Le système de Broto s’est développé au Cuisiens supérieur et représente le premier épisode de sédimentation riche en sable du Bassin Turbiditique Eocène.

Dans le bassin d’Aínsa ce système turbiditique se connait comme Arró et est formé par les faciès des canaux turbiditiques et de ses dépôts de remplissage caractéristiques. Ici, dans ce qui est connu comme sous-bassin de Jaca, le système de Broto est caractérisé par des faciès dépositionalles de lobe.

L'affleurement peut se voir dans la zone de la cascade de la rivière Sorrosal, du au dénivellement qui est resté entre le ravin de la rivière Sorrosal et l'ancienne vallée glaciale de la rivière Ara.

Importance géologique

Cet endroit a été choisi parce qu'il englobe des intérêts géologiques différents en un seul endroit. Premièrement, il représente un affleurement des sédiments marins profonds qui appartiennent au système de Broto, qui peut s’observer à des échelles différentes si vous suivez le chemin qui monte jusqu'à la cascade. Il représente aussi un exemple très clair des plissements échelonnés que, à grande échelle, affectent ces sédiments et qui le font un endroit magnifique pour expliquer une partie de la tectonique régionale.

Un troisième aspect très important est que la cascade de Sorrosal joint la rivière Sorrosal avec l’Ara par ce saut qu’indique le dénivellement existant entre les vallées qui se sont formées pendant la dernière glaciation, il y a quelques 35.000 années. Par la vallée de l’Ara descendait une langue de glace qui a fortement érodé le fond de la vallée; le long de la rivière Sorrosal aucun glacier de connexion avec la rivière principale (l’Ara) ne s’est pas développé ce qui fait que l’érosion à eu des vitesses différentes. La rivière qui va par la vallée pendue trouve cet endroit idéal pour s’ouvrir chemin, en érodant et en nous permettant d’observer cet affleurement.

Avda. Ordesa 79. 22340 Boltaña. Huesca. 974 518 025.