Geoparque Unesco

Stratigraphie et étude des roches sédimentaires

Canal turbidite d’Arro

Roches sédimentaires d'origine marine profonde.
Municipalité: Aínsa-Sobrarbe

Pour accéder au EIG vous devez prendre la route N-260 qui va d’Aínsa à Campo, et au village d’Arro (km 426) prenez la route vers Los Molinos. Après 4 km vous arriverez à l’affleurement situé après l’Ermita (Chapelle) de los Dolores, sur le côté droit de cette route. Sur le côté gauche et en face de l'affleurement il y a une zone non asphalté où les véhicules peuvent se garer.

Turbidites caractéristiques du "canal turbiditique d’Arro".

Contexte géologique

Les roches qui se trouvent dans cet endroit sont des sédiments de milieux marins profonds (turbidites) du Bassin Eocène Sur-pyrénéen Central (inclus du Ilerdiense jusqu'au Bartoniens), et appartient au système turbiditique d’Arro, délimité de bas en en haut par les systèmes Fosado et Gerbe respectivement. Ces systèmes avec d’autres font partie du Ensemble de Hecho (Mutti et al., 1972). Le système d’Arro s’est développé au Cuisiens supérieur et représente le premier épisode de sédimentation riche en sable du bassin turbiditique éocène.

Dans ce qui est connu comme le sous-basin oriental d’Aínsa et dans cet endroit d'intérêt géologique, ce système turbiditique est composé de faciès de canaux turbiditiques et de leurs dépôts de remplissage caractéristique.

Importance géologique

Les systèmes turbiditiques situés dans les différents bassins sédimentaires de la planète ont maintenant un haut intérêt économique. Par exemple, plus de 80% des champs géants de pétrole en production se sont développés dans ce type de systèmes sédimentaires. Par conséquent, comprendre comment se forment les systèmes turbiditiques et ses caractéristiques en tant que réservoirs est d'une importance vitale pour le développement des stratégies d'exploration. Ainsi, les canaux turbiditiques et d'autres éléments associés sont actuellement l’objectif des études pétrolières. Les systèmes de canaux sont observés fréquemment dans les études de ce type, et des exemples comme ce géo tope servent à générer des hypothèses et comme analogue aux géologues pétroliers et aux autres scientifiques pour mieux comprendre leurs équivalents encore inexplorés à partir de leur étude.

Dans cet endroit, en plus, on peut observer l'expression physique et les facies à grande échelle du remplissage de sable d’un canyon, dans ce cas, le canyon appelé Charo-2, dans son sillon structurel, en ressortant les dépôts formés à partir des dépôts chaotiques type "debris flows", fluxes hyper-concentrées, dunes, etc.

Canyon d’Atiart

Incision d’un canyon sous-marin.

MUNICIPALITE: La Fueva

Pour arriver à cet endroit d'intérêt vous devez aller jusqu’aux maisons qui se trouvent à environ 700 mètres avant du village de Fosado. Une fois là, vous garez la voiture et vous marchez vers l'ouest à travers champ environ 500 m jusqu'au canyon où se trouve l'affleurement de cette zone de l'incision du canyon.

Affleurement qui nous permet d’observer l'incision de l’ancien canyon sous-marin.

Contexte géologique

Au sud de la Sierra Ferrera il existe un système de chevauchement (appelé de la Cabezonada-Arro selon part de la littérature) de l’âge Cuisiens-Lutéciens, dont appartient le chevauchement d’Atiart. Il représente un système de chevauchements imbriqués qui coupent la superficie topographique en direction NNW-SSE à NW-SE.

Ces structures ont conditionné fortement la sédimentation dans ce secteur du bassin pendant tout le Cuisiens, puisque avec chaque une de celles-ci se générait une rampe où s’incisait une série d'érosions, en coïncidant dans ce cas avec le système turbiditique de Torla-Fosado. Une partie de cette incision, de grandes dimensions, est celle qui peut se voir dans cet endroit d'intérêt.

Importance géologique

Le fait que les processus de sédimentation et l'activité tectonique ont eu lieu de façon synchronique, et ses relations sont très bien représentés sur le terrain, nous permet de faire des études complexes sur l’évolution dynamique du secteur.

Le chevauchement d’Atiart a un bloc supérieur formé par des faciès de plateforme avec de la faune in situ qui correspondent au groupe de Castigaleu et base de Castisent 1. Le bloc inférieur est de turbidites proximales. Le chevauchement d’Atiart est important car il a servi traditionnellement à déterminer l'âge de la formation du manteau du Cotiella (Cuisiense).

En étudiant ce canyon on peut répondre aux questions sur les caractéristiques des érosions sous-marines à grande échelle et le détail de ses failles, les érosions, la valeur de sa contribution aux systèmes turbiditiques associés, etc.

Avda. Ordesa 79. 22340 Boltaña. Huesca. 974 518 025.